Aller au contenu

Impact de la respiration bucale

    L’impact de la respiration buccale sur le développement cranio-facial et dento-facial a des effets connus des praticiens. C’est pourquoi la respiration nasale doit être restaurée dès que possible. Et mieux vaut tard que jamais pour les personnes qui souffrent de mal occlusion.

    Les effets de la respiration buccale sur le développement du visage et de la mâchoire ont été vérifiés dans une étude réalisées auprès d’enfants soignés en orthodontie.

    Il s’agissait de déterminer l’effet de la respiration buccale pendant l’enfance sur le développement cranio-facial et dento-facial par rapport à la respiration nasale chez les patients atteints de malocclusion traités dans une clinique orthodontique. Les variables cliniques et les paramètres céphalométriques de 116 jeunes patients ayant suivi un traitement orthodontique ont été examinés. Le groupe d’étude comprenait 55 patients souffrant de symptômes et de signes d’obstruction nasale, et le groupe témoin comprenait 61 patients qui respiraient normalement par le nez.

    Les sujets dits respirateurs buccaux présentaient des caractéristiques significativement distinctes par rapport au groupe des respirateurs nasaux : une rotation importante de la mandibule, vers l’arrière et vers le bas, une augmentation du surplomb, une augmentation de l’angle du plan mandibulaire, un plan palatin plus élevé et un rétrécissement des arcades supérieures et inférieures au niveau des canines et des premières molaires. D’autre part, la prévalence d’une occlusion croisée postérieure était significativement plus fréquente dans le groupe des respirateurs buccaux (49 %) que dans le groupe des respirateurs nasaux (26 %), (P = 0,006).

    Respirer par le nez : une fonction physiologique importante

    La respiration buccale pendant les périodes critiques de croissance chez les enfants a donc des effets sur la mandibule en croissance ainsi que sur le développement du visage. Vigilance donc, si l’on repère une respiration buccale : sensibiliser les parents et les enfants à lever les obstructions naso-respiratoire et à récupérer (voir rééduquer) l’usage de la respiration nasale.

    Pour les adultes qui souffrent de mal occlusion, la respiration buccale fait partie des facteurs aggravant. Il est donc très important d’aider ces personnes à retrouver une respiration principalement nasale. C’est une étape indispensable pour faciliter le traitement des dysmorphoses, et aider au replacement de la langue. C’est aussi une étape importante pour aider ces personnes à retrouver un meilleur sommeil, diminuer leur stress et améliorer leur bien-être. Car la respiration nasale, parce qu’elle est une fonction physiologique est une composante importante du bon fonctionnement du corps humain. La respiration nasale est un facteur de santé.

    Pour aller plus loin

    Harari D, Redlich M, Miri S, Hamud T, Gross M. The effect of mouth breathing versus nasal breathing on dentofacial and craniofacial development in orthodontic patients. Laryngoscope. 2010 Oct;120(10):2089-93. doi: 10.1002/lary.20991. PMID: 20824738.

    Duchateaux C. Nasal ventilation and orthodontia. Int J Orthod Milwaukee. 2004 Spring;15(1):27-9. PMID: 15085779.

    Musseau D. Mouth Breathing and Some of Its Consequences. Int J Orthod Milwaukee. 2016 Summer;27(2):51-54. PMID: 29799704.

    Gómez-González C, González-Mosquera A, Alkhraisat MH, Anitua E. Mouth Breathing and Its Impact on Atypical Swallowing: A Systematic Review and Meta-Analysis. Dent J (Basel). 2024 Jan 23;12(2):21. doi: 10.3390/dj12020021. PMID: 38392225; PMCID: PMC10888353.