Reglage occlusion dentaire, pourquoi ? qui consulter?

    Réglage occlusion dentaire ? Votre dentiste, l’ORL, ou un thérapeute manuel* – vous a dit de consulter un occlusodontiste pour un réglage de l’occlusion dentaire? Serait-ce la cause de vos symptômes ? Comment ça se passe ? Qui consulter ? Réponses du Dr Christophe Weill spécialiste de l’occlusodontie fonctionnelle.

    Réglage occlusal:
    pour quels symptômes ?

    Dr Weill:
    Le reglage de l’occlusion dentaire soulage des symptômes chroniques très divers: douleurs de la mâchoire, migraines… en passant par les accouphènes ou des vertiges, des tendinites… Car l’Articulation Temporo-Mandibulaire (ATM) étant la plus puissante du corps humain, le moindre dé-reglage de l’occlusion dentaire peut perturber toute la posture de la tête aux pieds. Il est donc difficile de faire la liste exhaustive des symptômes. Mais pour résumer, un réglage de l’occlusion dentaire s’impose si vous vous reconnaissez dans au moins l’un des cas suivants :

    • vous souffrez de douleurs dentaires persistantes malgré les soins de votre chirurgien-dentiste, orthodontiste ou stomatologue
    • vous grincez des dents la nuit, ou vous avez tendance à serrer les dents souvent dans la journée
    • vous observez des malpositions des dents, un déséquilibre occlusal, des usures (sous-occlusion) ou encore des contacts dentaires en sur-occlusion. Cela arrive souvent aux personnes qui ont eu des interventions « variées » : obturation, couronne ou prothèses (devenues) gênantes, récidive de traitement orthodontique (inabouti ou pénible, contention qui saute…)
    • ressentez des douleurs au niveau de la mâchoire (ATM et/ou muscles releveurs de la mandibule),
    • vous avez des symptômes « sans cause apparente » au niveau ORL (accouphènes, sinusites…),
    • vous souffrez de douleurs chroniques articulaires ou musculaires (cervicales, épaules, perturbations de la colonne vertébrale ou de l’équilibre postural dites descendantes, surtout celles qui récidivent au traitement de votre  thérapeute manuel : kinésithérapeute, ostéopathe, chiropraticien…).
    • si vous êtes sportif et que vous cherchez à améliorer vos performances
    • vous êtes gêné-e des troubles oculaires (testez votre vue bouche fermée et bouche ouverte, avec votre ophtalmologiste ou votre orthoptiste).
    • avant la fabrication de semelles, faites contrôler votre occlusion. En effet un problème podal peut avoir une « entrée » occlusale.

    Reglage occlusion dentaire:
    qui consulter?

    Dr Weill :
    Le bon réglage de l’occlusion dentaire, celui qui permet d’obtenir une occlusion dentaire équilibrée, confortable et fonctionnelle demande une formation spécialisée. Il faut savoir que l’occlusodontie est une spécialité assez rare de la dentisterie. On peut le regretter. Mais, de fait, peu de dentistes et/ou orthodontistes sont formés à l’occlusodontie. Encore moins nombreux sont les spécialistes de l’occlusontie fonctionnelle. Or, c’est l’approche la plus récente, basée sur les observations cliniques de la mâchoire en fonctionnement. Cette approche vise le traitement des troubles… Bien-sûr, une gouttière occlusale peut-être un palliatif nécessaire en première intention, pour limiter les dégâts. Mais le traitement de la malocclusion passe par un réglage de l’occlusion dentaire, par un spécialiste.

    Donc, je vous recommande, pour assurer un bon réglage occlusion dentaire, de consulter un occlusondontiste spécialiste de l‘occlusion fonctionnelle. Ce praticien sera en mesure de déceler les anomalies dentaires causes de symptômes et de proposer le traitement adapté.

    Comment ça se passe?

    Dr Weill :
    Comme pour tout traitement, la première phase consiste à faire un diagnostic personnalisé. Lors de la première consultation, en fonction des symptômes, je vais procéder à quelques tests qui vont très rapidement confirmer (ou pas) que les troubles ont une cause occlusale.
    Parfois, le réglage de l’occlusion pourra être effectué dans la même séance. Par exemple, s’il suffit de rectifier une obturation en sur-occlusion.
    Cependant, si la première séance permet déjà d’apporter des réponses et des pistes de soulagement, le plus souvent, des examens plus approfondis seront nécessaires. Alors, je proposerai un bilan occlusal qui comprendra radio panoramique, empreintes…

    Ensuite, je présenterai au patient les résultats de l’étude occlusale et le plan traitement que je lui recommande pour obtenir une bonne occlusion dentaire. Cela peut passer par des soins dentaires, la reconstruction des ponts d’email par des onlays, dans certains cas des couronnes ou des implants… Mais cela peut aussi impliquer un peu d’orthodontie fonctionnelle et/ou de la rééducation multi fonctionnelle, notamment si la mal occlusion est associée à une parafonction. Par exemple des interpositions de la langue qui en pressant sur les dents les maintient dans des malpositions. Il n’est pas rare qu’une mauvaise occlusion dentaire adulte proviennent d’une déglutition de type infantile. Mais comme le bruxisme, cela peut se soigner avec la rééducation multi fonctionnelle.

    Comment trouver le bon reglage de l'occlusion dentaire?

    Dr Weill:

    L’enjeu du bon reglage de l’occlusion dentaire est d’obtenir un bon engrènement des dents. Autrement dit, mon travail va consister à re-constuire les reliefs dentaire. De sorte que les contacts entre les dents du bas et les dents du haut soient corrects. En statique (dents serrées) mais aussi en dynamique. C’est à dire lorsque la mâchoire est en fonction. Car le bon réglage de l’occlusion va vous permettre d’ouvrir et fermer la bouche confortablement. Mais aussi mastiquer efficacement. Déglutir sans effort. Parler, embrasser etc.

    Donc le réglage occlusal va avoir pour premier objectif de reconstituer les reliefs dentaires. En particulier au niveau des premières molaires. Lorsque les contacts entre les premières molaires se font de manière correcte à la fois en statique et en dynamique fonctionnelle, on remarque très rapidement une amélioration de la mastication et de la fonction articulaire associée à ses mouvements. Souvent le simple traitement de ces deux premières molaires va suffire à redonner une fonction correcte et les douleurs vont s’estomper.

    Evaluez vos risques de mal occlusion dentaire

    Consultez un spécialiste de l’occlusodontie dentaire