Bruxisme une cause ou des causes ?

    Le bruxisme cause des dégâts dans la bouche des bruxomanes, souvent insidieusement. Cette activité nocturne non consciente est plutôt remarquée par le partenaire… Quelle en est la cause ? Il y en a plusieurs : réponses du docteur Christophe Weill dentiste occlusodontiste.

    Le Bruxisme a-t-il une seule cause?

    Dr C. Weill : Le bruxisme est un symptôme complexe. En fonction des personnes on trouve souvent plus qu’une seule cause. Mais des causes associées. La recherche des causes est un jeu de piste. Selon une définition classique et une observation un peu superficielle, la bruxomanie est une activité musculaire non-consciente. Si les gens grincent des dents du fait de ces crispations. Alors la cause du bruxisme serait l’hyperactivité musculaire. Mais que sait-on des causes de ces tensions musculaires involontaires ?

    Le plus souvent, la bruxomanie est associée au stress. Les dentistes parlent ainsi d’une cause « centrale », pour désigner le système nerveux central. En quelque sorte, la personne qui grince des dents rumine son anxiété. Ainsi, on peut dire que le stress est la cause la plus fréquente. Pour autant, évidemment, le stress chronique est la conséquence d’une multitude de causes. Par ailleurs, cette composante émotionnelle n’explique pas tout. On peut traverser le stress sans se mettre sur les dents.

    Le bruxisme a-t-il aussi une cause dentaire ?

    Effectivement. Grincer des dents la nuit ou le jour peut aussi refléter un problème d’occlusion dentaire qu’il ne faudrait pas sous-estimer. L’instabilité de la mandibule peut conduire à rechercher incessamment une position de repos. La sursollicitation musculaire est souvent le résultat d’un déséquilibre occlusal : infracclusion, supracclusion ou surocclusion. Le bruxisme pourrait être une tentative non consciente du corps d’abraser les reliefs dentaires en surocclusion. Dans mon approche de l’occlusion dentaire, l’occlusodontie fonctionnelle, on peut considérer la bruxomanie comme une para-fonction.

    Cette habitude persiste tant qu’on a pas mis fin au cercle vicieux : le bruxisme, causé ou non, par une mal occlusion, aggrave ou créer un problème occlusal par usure des dents… A cette dimension mécanique s’associe également une composante comportementale. Ainsi, par exemple, l’implantation dentaire peut-être perturbé par les pressions de la langue. La déglutition atypique et la respiration buccale, un reliquat de la déglutition salivaire infantile. C’est pourquoi, pour le traitement du bruxisme, il m’a semblé indispensable d’associer les techniques de l’occlusodontie fonctionnelle et le coaching thérapeutique dans la rééducation multi-fonctionnelle.

    Quelles sont les autres causes du bruxisme?

    Parmi les différentes causes associées au bruxisme, il faut aussi vérifier avec le patient l’impact de :

    En tant que dentiste-occlusodontiste, mon but est de rechercher les causes profondes du bruxisme pour chacun, et de proposer un traitement adapté à votre bruxisme.

    Si vous êtes sujet au bruxisme, n’hésitez pas à consulter un-e dentiste spécialisé-e en occlusodontie fonctionnelle

    Evaluez vos risques de mal occlusion dentaire

    Consulter un occlusodontiste